Home » Nouvelles internationales » Amériques » Etats-Unis

Le candidat du SEP à la présidence américaine amorce sa tournée internationale

Par nos correspondants
28 août 2012

Le candidat du SEP (Parti de l’égalité socialiste) à la présidence américaine, Jerry White, a amorcé vendredi, au Sri Lanka, sa tournée internationale.

White a été chaleureusement accueilli à l’aéroport international de Colombo par une délégation du comité politique du SEP et son secrétaire général, Wije Dias. White s’est vu offrir un bouquet de fleurs par Dias pendant que des membres du comité politique tenaient une bannière pour accueillir le candidat socialiste.

White participera à trois conférences organisées par le SEP à Colombo, Kegalle et Galle, le 26, 28 et 30 août respectivement. Le SEP a tenu une conférence de presse à l’hôtel Nippon, à Colombo, le 22 août pour annoncer la visite de White au Sri Lanka.

Jerry White accueilli à l’aéroport de Colombo

White a déclaré que c’était un «honneur et un plaisir d’être au Sri Lanka, où le mouvement trotskyste mondial a une si riche histoire de lutte. La lutte de notre parti pour l’internationalisme socialiste et contre les politiques communautaristes qui dominent depuis longtemps l’Asie du Sud est une inspiration et une source de leçons politiques cruciales pour les travailleurs les plus avancés de par le monde.»

Le candidat à la présidence américaine a ajouté : «Je suis impatient de participer aux conférences à Colombo, près des plantations de thé et de caoutchouc à Kegalla et dans la ville portuaire de Galle. J’ai hâte de discuter avec les travailleurs et les jeunes sur les luttes et les problèmes qui sont communs aux travailleurs des États-Unis et de l’Asie.»

White a expliqué que sa tournée, qui va le conduire ensuite en Grande-Bretagne et en Allemagne, ne faisait pas diversion à la campagne électorale du SEP aux États-Unis, mais qu’elle en exprimait plutôt l’«essence».

«Depuis le début, le SEP soutient que les travailleurs américains ne peuvent défendre leurs droits sociaux et démocratiques qu’en rejetant le nationalisme des syndicats et des deux partis du patronat et qu’en luttant pour l’unité internationale de la classe ouvrière et pour le socialisme. La crise économique qui a éclaté aux États-Unis en 2008 s’est propagée à l’Europe et elle frappe maintenant des pays qui dépendent des exportations comme la Chine, le Brésil, l’Inde et le Sri Lanka.

«Dans tous les pays, les gouvernements capitalistes demandent l’austérité et un appauvrissement encore plus grand de la classe ouvrière. Au même moment, que ce soit le président Obama ou Mitt Romney qui l’emporte, l’impérialisme américain prépare de nouvelles guerres, incluant en Syrie et en Iran, pour compenser son déclin économique. Cette île dans l’océan Indien et sa population de 21 millions de personnes a déjà été entraînée dans les efforts pour encercler la Chine et maintenir la domination américaine de l’Asie du pacifique. La seule façon d’empêcher de nouvelles guerres encore plus sanglantes est de mettre fin au système capitaliste en faillite et de réorganiser l’économie mondiale sur la base d’un plan rationnel et égalitaire.»

Les médias sri-lankais ont publié plusieurs articles sur la visite de White.

Jeudi, le quotidien cinghalais Lakbima a fait un reportage sur la conférence de presse du SEP annonçant la visite de White. L’article, qui a paru en caractère gras, déclarait : «M. Jerry White, le candidat socialiste aux élections présidentielles américaines, arrivera au Sri Lanka le 24 août, a révélé M. Wije Dias, le secrétaire général du Parti de l’égalité socialiste, lors d’une conférence de presse tenue le 22 août.»

L’article fournissait des détails sur les conférences publiques du PES et a ajouté: «Le but de sa visite sera d’expliquer les plans de l’impérialisme américain, l’agresseur militaire le plus important de la planète, et de rallier la classe ouvrière et les masses opprimées du Sri Lanka contre lui. »

Thinakkural, un journal en langue tamoule, a publié en première page un reportage sur la conférence de presse du SEP dans son édition du 23 août. Suriyan FM, une station de radio tamoule, a aussi parlé de la visite de White dans le cadre de son bulletin de nouvelles le jeudi matin.

Des membres et des partisans du SEP et de sa branche jeunesse et étudiante, l’Internationale étudiante pour l’égalité sociale, font d’une façon vigoureuse la promotion des conférences publiques. Des équipes qui font campagne visitent des quartiers résidentiels à Colombo, Kegalle et Galle et y discutent avec des travailleurs, des jeunes et des femmes au foyer. Ils distribuent également des tracts en cinghalais et en tamoul sur la signification politique de la visite de White.

(Article original paru le 25 août 2012s)