Home » Nouvelles internationales » Sri Lanka

Le SEP Sri Lanka et l’EJIES manifestent contre l’invasion israélienne de Gaza

Par nos correspondants
9 août 2014

Le Parti de l’Egalité socialiste (Socialist Equality Party, SEP) et l’organisation Etudiants et Jeunes internationalistes pour l’Egalité sociale (EJIES) ont manifesté le 5 août à Lipton Circus, au centre de Colombo, contre l’attaque israélienne de Gaza.

Une cinquantaine de membres du parti et de partisans ont participé à cette protestation qui a débuté vers 16 heures 30, au moment où les travailleurs rentraient chez eux. Les manifestants portaient des pancartes et scandaient des slogans comme « Ne touchez pas à Gaza ! » « Pour l’unité des travailleurs arabes et juifs ! » « Pour la république socialiste unie du Moyen-Orient ! » et « Stop aux préparatifs impérialistes de guerre mondiale ! »

W.A. Sunil s’adressant aux manifestants

S’exprimant devant la manifestation, W.A. Sunil, membre du comité politique du SEP, a dit que l’attaque de l’armée israélienne contre Gaza visait à briser plus de 60 ans de résistance palestinienne. Soulignant la nature brutale des attaques menées par Israël, qui jouissent du soutien des Etats-Unis et d’autres puissances impérialistes, Sunil a dit : « C’est un avertissement à la classe ouvrière internationale de ce que lui réservent les impérialistes. »

Sunil a fait référence à la déclaration publiée le 15 juillet par le gouvernement sri lankais. « L’appel de la déclaration pour que ‘les parties concernées fassent preuve de la plus grande retenue pour mettre fin à la violence,’ permet à Israël de s’en tirer à bon compte en plaçant le Hamas sur le même plan, » a-t-il expliqué.

L’orateur a exposé la politique pro-impérialiste d’une manifestation, organisée par le Nava Sama Samaja Party, l’United Socialist Party et le Frontline Socialist Party, qui avait eu lieu le 31 juillet à Colombo sous le slogan « Laissez vivre les Palestiniens. » Ce thème, a-t-il dit, revenait à lancer un appel à Israël et à ses soutiens impérialistes, américains et autres. « Contrairement à cela, le but de la campagne menée par le SEP/EJIES est la mobilisation indépendante de la classe ouvrière, basée sur un programme socialiste international contre l’impérialisme et ses alliés internationaux.

Avant la manifestation, les membres et les partisans du SEP étaient partis de Borella et de Pettah en empruntant plusieurs rues principales pour converger vers Lipton Circus. Les participants à la manifestation ont défilé dans les quartiers fortement peuplés de Punchi Borella, Maradana, Slave Island et Union Place.

Une supportrice du SEP parlant à une famille musulmane

Quelque 3.000 exemplaires de la déclaration du WSWS « Non à l’invasion israélienne de Gaza » ont été distribués en cinghalais et en tamoul. Le tract annonçait la tenue d’une prochaine réunion publique du SEP/EJIES sur les dangers d’une guerre mondiale et qui devait avoir lieu le 8 août au Colombo Public Library Auditorium.

Tout au long de cette campagne, les manifestants ont reçu un accueil chaleureux des travailleurs, des jeunes, des étudiants et des femmes. Des automobilistes se sont arrêtés pour demander des tracts, tout comme certains passagers d’autobus. Des étudiants rentrant chez eux se sont aussi engagés avec enthousiasme dans des discussions avec les membres et partisans du SEP. La manifestation a reçu un soutien tout particulier dans les quartiers musulmans.

Un groupe de travailleurs de la distribution à Perth ont donnés ces commentaires au WSWS :

« Nous avons vu hier dans les journaux que l’Amérique avait donné 250 millions de dollars à Israël. L’Amérique devrait donc assumer la responsabilité du meurtre de milliers de Palestiniens innocents, y compris des enfants et des femmes. Hier, ils [Israël] ont attaqué une école. Nous condamnons ces attaques.

« Sans fournir de preuves, l’Amérique accuse la Russie d’avoir abattu l’avion malaisien. Mais la Russie a démontré que l’Ukraine l’avait fait. L’Amérique va commencer encore plus de guerres catastrophiques.

« Cinq ans après la fin de la guerre au Sri Lanka il y a eu des attaques commanditées par le gouvernement et commises contre des Musulmans. Le gouvernement veut diviser la population. C’est la même méthode qui est utilisée par des puissances impérialistes comme l’Amérique au Moyen-Orient. Regarde ce qui se passe actuellement en Irak où la population est divisée en trois groupes, les Sunnites, les Chiites et les Kurdes. »

Expliquant l’analyse du parti

Un soldat de la marine en civil a dit : « Nous ne pouvons pas accepter le meurtre d’enfants et de gens innocents. » Lorsqu’on lui a indiqué que les Etats-Unis et d’autres grandes puissances avaient soutenu la guerre menée par Colombo contre les Tigres de libération de l’Eelam tamoul (LTEE), il a demandé pourquoi Washington mettait le gouvernement Rajapakse sous pression au sujet de crimes de guerre. Les Etats-Unis n’avaient pas le droit d’enquêter sur des crimes de guerre [au Sri Lanka], a-t-il dit, alors qu’ils commettaient davantage de crimes que le gouvernement sri lankais.

Les partisans du SEP ont expliqué que les Etats-Unis ne se préoccupaient pas du sort des Tamouls qui ont été tués ou déplacés par la guerre de Colombo contre le LTTE. Après avoir totalement soutenu ce conflit sanglant, les Etats-Unis utilisaient les crimes de guerre pour contraindre le gouvernement Rajapakse à se distancer de la Chine et le faire s’aligner encore plus étroitement sur Washington.

Une travailleuse de l’hôpital national de Colombo a remarqué : « Les travailleurs doivent s’opposer aux attaques contre la bande de Gaza. C’est évident qu’Israël agit avec l’appui américain. Certaines personnes se demandent ‘qu’est-ce que cela a à voir avec le Sri Lanka ?’ Je pense que de telles questions éludent la question essentielle et que ceci fait partie d’un plan pour une guerre mondiale plus large. Je vais lire votre tract et essayer de venir à votre réunion. »

Un travailleur lisant le tract du SEP

Un jeune musulman a dit: « Il est très important de faire entendre sa voix contre [la guerre à] Gaza. Je ne sais pas grand-chose sur votre parti mais les actions d’Israël doivent être démasquées. Ce n’est pas une guerre entre deux pays comme certains médias tentent de nous le faire croire. Israël est en train d’assassiner tous les Palestiniens. »

Un travailleur de la télécommunication a précisé : « Je suis contre l’invasion de la Palestine par Israël. Je pense que tout le monde doit être contre, mais il est impossible d’obtenir ici des informations sur ce qui se passe réellement là-bas. C’est bien que vous essayiez de convaincre les gens et je soutiens votre campagne… »

« Vos actions aideront les travailleurs à comprendre ce qui se passe. Les gens pauvres de la bande de Gaza doivent être défendus. Je vais lire votre dépliant et j’espère pouvoir assister à la réunion sur la course à une guerre mondiale. »

(Article original paru le 8 août 2014)