Home » Histoire

Il y a 75 ans, Vsevolod Meyerhold était exécuté par la bureaucratie stalinienne


11 février 2015
Photos de Meyerhold juste avant son éxécution

Le 2 février 1940, à l’âge de soixante-cinq ans, le metteur en scène de théâtre visionnaire et dramaturge d'avant-garde Vsevolod Emilevich Meyerhold était fusillé par un peloton d’exécution stalinien. Il avait été déclaré coupable de trahison et d'espionnage sur la base d'accusations montées de toutes pièces par la bureaucratie stalinienne de Moscou.

Meyerhold avait combattu sans relâche le propagandisme vulgaire et anti-marxiste du « réalisme socialiste » stalinien que Léon Trotsky appelait « un système de commande bureaucratique sur l'art et les moyens de l'appauvrir. » Le théâtre de Meyerhold avait été fermé durant les purges staliniennes sanglantes des années 1930 et ses œuvres déclarées antagonistes et étrangères au peuple soviétique. Le NKVD l'avait arrêté à l'été 1939, peu après la mort de sa femme, l'actrice remarquée Zinaida Nikolayevna, assassinée dans leur appartement, probablement par le NKVD.

Après avoir été torturé par la police secrète stalinienne, Meyerhold admit les accusations ridicules d'espionnage pour le compte des services de renseignement japonais et britanniques. Dans un courrier adressé à Molotov, il est revenu sur ses confessions, mais il fut tout de même exécuté.

Sympathisant avec les luttes menées par Léon Trotsky et l'Opposition de gauche en Union soviétique contre la politique contre-révolutionnaire de Staline, Meyerhold fut une des nombreuses et importantes figures de l'art et de la culture qui payèrent de leur vie leur association ou leur adhésion au marxisme classique.

Artiste très tôt partisan des bolchéviques et de la Révolution russe de 1917, Meyerhold a adhéré au parti l'année suivante. Il a travaillé dans la section théâtrale du Commissariat à l'éducation, où il a rapidement collaboré avec Olga Kamenev, metteur en scène de théâtre, sœur de Trotsky et première épouse d'un autre dirigeant bolchévique, Lev Kamenev.

Au début des années 1920, Meyerhold avait fondé une compagnie de théâtre à son nom à Moscou et monté de nombreuses productions et collaborations avec le célèbre poète, dramaturge, comédien et acteur de films soviétique Vladimir Mayakovsky. Meyerhold serait la source d'inspiration de Mayakovsky pour sa pièce La punaise qui traite de la nature parasitaire du stalinisme et son caractère philistin contre-révolutionnaire.

Le grand cinéaste révolutionnaire Sergei Eisenstein a travaillé avec Meyerhold et fut influencé par les techniques de jeu « biomécaniques » dont ce metteur en scène de théâtre avait été le pionnier. Opposé à l'école de la « méthode », Meyerhold insistait sur l'expression, le mouvement et les gestes au lieu de synthétiser les exigences du rôle avec les expériences personnelles de l'acteur.