Home » Nouvelles internationales » Allemagne

Déclaration de l’EJIES suite à l’élection au parlement étudiant de l’université Humboldt

L’organisation des Etudiants et Jeunes internationalistes pour l’égalité sociale (Allemagne)
23 janvier 2016

Le scrutin des élections au parlement étudiant à l’université Humboldt à Berlin s’est clos jeudi. L’organisation des Etudiants et Jeunes internationalistes pour l’égalité sociale (IYSSE/EJIES) qui avait participé aux élections pour s’opposer au militarisme, à la xénophobie et au révisionnisme historique droitier, a obtenu six pour cent des voix et quatre sièges au parlement étudiant. Nous publions ici la déclaration officielle du groupe suite aux résultats.

Nous souhaitons remercier tous ceux qui ont voté pour l’EJIES à l’élection au parlement étudiant qui s’est tenue cette semaine à l’université Humboldt et qui ont confirmé avec force la signification de notre travail. Le résultat constitue un mandat clair pour continuer et intensifier notre lutte contre le militarisme.

Au cours des derniers mois, l’EJIES de l’université Humboldt avait placé la lutte contre la résurgence du militarisme allemand au centre de son travail. Lors d’une série de réunions, comme dans de nombreux articles, nous avons montré que des professeurs de l’université Humboldt, tels Jörg Baberowski et Herfried Münkler, cherchaient systématiquement à minimiser les crimes de l’impérialisme allemand en préparation à de nouvelles guerres. Nous nous sommes opposés avec détermination à la transformation de Humboldt en un centre idéologique pour la guerre et l’incitation à la haine raciale contre les réfugiés.

L’importance de ce travail s’est encore accrue dans les dernières semaines. Par son intervention en Syrie, l’élite dirigeante allemande a abandonné toute retenue militaire et fait une propagande quotidienne en faveur d’un réarmement massif de l’armée allemande (Bundeswehr) et de nouvelles missions militaires. Les soldats de la Bundeswehr doivent être envoyés aux quatre coins du globe afin de faire progresser les intérêts économiques de l’Allemagne. Dans le même temps, le racisme, le chauvinisme et les attaques hystériques contre les réfugiés sont devenus une composante à part entière de la politique bourgeoise.

Le fait qu’un si grand nombre d’étudiants ne se soit pas laissé intimider par les menaces proférées par les responsables de l’université à l’encontre de l’EJIES est d’une grande importance. Le triplement de nos voix et la forte participation aux débats animés de nos réunions ont montré que de vastes couches d’étudiants et de travailleurs étaient résolument opposées à cette évolution vers la guerre et le racisme grandissant.

La tâche consiste maintenant à traduire ces voix en un soutien actif. Nous appelons les étudiants et les jeunes à nous aider à construire l’EJIES à l’université Humboldt et à d’autres universités en Allemagne et dans le monde. Il faut empêcher que les universités ne deviennent des groupes de pression idéologiques pour la guerre et le militarisme; participez à la construction d’un mouvement anti-guerre international et socialiste!

(Article original paru le 22 janvier 2016)